3 conseils pour travailler efficacement avec un développeur informatique

Abiento - Travailler efficacement avec un développeur informatique - relation client - ecommerce

E-commerce =

Achats X Logistique X Marketing X Relation Client X INFORMATIQUE.

L’informatique,  l’inconnue de l’équation qui donne le plus de sueurs froides aux marchands : délais non-tenus,  coûts astronomiques pour la moindre modification, incapacité à comprendre le besoin des marchands, développements à côté de la plaque, contraintes techniques insupportables. La liste des griefs est sans fin. Pourquoi ?

Traditionnellement, la collaboration entre un donneur d’ordre et un développeur est fondée sur un document, l’expression de besoin qui détaille le résultat à obtenir, souvent avec des captures d’écran, des descriptions fonctionnelles, des listes de valeurs etc. Sur la base de ce document et après avoir précisé le besoin avec le donneur d’ordre, le développeur estime la faisabilité, le volume de travail (et donc le coût) et les délais. Le donneur d’ordre valide et le développeur part en développement.

Arrive le jour de la livraison. Et c’est souvent la douche froide, pour l’un comme pour l’autre. Le résultat ne correspond  pas au besoin. Le développeur, qui a souvent travaillé jour et nuit, est sommé de corriger le tir même si l’erreur vient du donneur d’ordre. Tensions, crises, frustrations.

Et pourtant, il est possible de travailler en bonne intelligence avec ses développeurs. Il faut juste adopter le mode de collaboration adapté. Nous avons interrogé une experte, Sophie Menard.  Sophie est diplômée d’ESCP-EAP, donc sans formation informatique. Pourtant, elle dirige des projets informatiques depuis toujours, pour le compte de grandes structures comme Accenture, ou d’acteurs de niche. De ses années de collaboration étroites avec des développeurs, elle a identifié 3 bonnes pratiques, qui lui on changé la vie.

1. Oubliez l’expression de besoin, construisez la cible avec le développeur

L’expression de besoin est contre-productive : elle est trop lourde à rédiger, souvent incomplète, trop rigide par rapport à la réalité d’un développement. Pour la remplacer, organisez une réunion avec un développeur, en utilisant un tableau blanc. Votre rôle : exprimer clairement votre besoin métier. Le rôle du développeur : identifier comment le traduire dans le système d’information. Pour Sophie, grâce à cette approche, le développeur appréhende correctement les enjeux de la demande, et le donneur d’ordre les possibilités techniques.

Ex : Ne demandez pas au développeur  » Peux-tu ajouter un  champs libre de 500 caractère, intitulé Information livraison en bas à droite de la page Livraison du tunnel d’achat ?

Dites-lui plutôt : « Notre transporteur nous a informé que souvent les livreurs ne pouvaient pas remettre les colis aux clients par manque d’informations : code d’accès, indications topographiques etc. Il faudrait donc que lors de la passation de la commande, le client puisse renseigner ces informations, qu’il faudra ensuite communiquer au transporteur. Comment pouvons-nous faire ?

2. Adoptez le mode agile

Fini le mode examen final, où le développeur, tremblant, présente au donneur d’ordre le résultat de plusieurs jours/semaines de travail. Désormais, vous faites le point régulièrement avec le développeur sur les options prises, les contraintes à lever, les changements à opérer. Et c’est de ce dialogue continue qu’émergera un résultat à la hauteur de vos attentes. Un peu plus chronophage pour les 2 parties en cours de développement, mais que de temps gagné au final !

3. Parlez le langage du développeur

Vous avez appris le langage du marketing digital pour parler avec votre agence, de la logistique pour échanger avec votre transporteur et celui de la relation client pour travailler avec votre service client.  Mais rares sont ceux qui apprennent le langage informatique pour collaborer avec les informaticiens.

Et pourtant, pour Sophie, c’est le point le plus important. Les échanges avec votre développeur doivent s’appuyer sur le code qu’il a développé plutôt que le rendu final. Pour ce faire, vous n’avez pas besoin de devenir un expert de Java ou de SQL mais  juste de connaître les principes généraux du codage et d’architecture SI pour comprendre la logique du développement. Cela nécessite de suivre quelques MOOC mais le jeu en vaut clairement la chandelle.

Dernier conseil : l’expérience montre que les bonbons Haribo et les parties de Baby-foot provoquent souvent des petits miracles, à garder en tête pour les situations désespérées !

+9% de chiffre d’affaires, grâce à vos enquêtes de satisfaction !

Le lien entre satisfaction client et chiffre d’affaire est désormais une évidence pour tous les marchands : un client satisfait va tendre à revenir plus souvent, et à promouvoir plus facilement le site ou le service dont il a été satisfait.

Mais des chercheurs américains ont découvert qu’il était possible que l’enquête qui permet de mesurer la satisfaction des clients pouvait en elle-même influer sur le chiffre d’affaires. C’est bluffant, mais surtout tellement simple à mettre en place !

Comment ?

Il suffit de commencer les enquêtes en posant des questions ouvertes sur les points positifs de l’expérience d’achat vécue par vos clients !

Tout simplement !

Chiffre d'affaire et enquêtes de satisfaction Continuer la lecture de « +9% de chiffre d’affaires, grâce à vos enquêtes de satisfaction ! »